Créer une prime à destination des citoyen·ne·s à faible revenu pour financer les « audits » obligatoires dans le cadre de l’octroi de primes régionales à la rénovation des logements

En savoir plus

Dans le cadre du nouveau régime d’octroi des primes et prêt du SPW pour la rénovation des logements qui est entrée en vigueur en juillet 2019, un audit est obligatoire afin de déterminer les travaux à mener pour améliorer la performance énergétique des logements. 

Le coût pour réaliser un tel audit est environ de 1000€. 

Le SPW subventionne ce type d’audit à hauteur de 660€ maximum pour les ménages repris dans le groupe dit « précaire » (revenus du ménage définis par le CWLHD). Le montant de la prime diminue proportionnellement au revenu des ménages. (550€ pour le groupe « modeste » et ainsi de suite jusqu’à 110€ pour les plus aisés).

Ce montant représente une somme importante pour les catégories dites « précaires et modestes ». Le coût de l’audit peut représenter un frein à l’investissement pour ces groupes qui pourraient ne pas entamer les démarches de rénovation de leur habitation.

La Ville prendra des mesures pour inciter et aider ces ménages à prévoir des travaux de réhabilitation en vue de réaliser des économies d’énergie : 

La Ville finance la part non remboursée de l’audit (prime).

Dans le cas présent, la Ville finance la part de l’audit non remboursée par le SPW pour la catégorie des ménages dits « précaires» et « modestes ».

Le coût d’un audit étant de 1 000€ en moyenne, et la prime régionale de 660€ pour les ménages à revenus précaires, l’intervention de la Ville s’élèvera à environ 340€ par demande.

Un auditeur sera engagé par l’asbl Liège Energie. 

La deuxième mesure consiste à engager un auditeur directement au sein de l’asbl Liège Energie qui gère les demandes de prêts pour les ménages à revenus précaires et modestes. Une convention est signée entre l’asbl Liège Energie et le demandeur de prime ou de prêt à taux zéro. 

L’auditeur engagé par l’asbl réalisera l’audit en interne, et l’asbl demandera à la Région wallonne, pour compte du demandeur, la prime de 660€ pour la prestation effectuée. Le demandeur ne déboursera rien, l’asbl se finançant notamment en récupérant la prime du SPW. La Ville interviendra pour financer la part du salaire non couverte par les primes du SPW. 

Commentaires
Il n'y a pas d'état d'avancement pour le moment.