Réaliser un parcours urbain de « street art »

En savoir plus

L'opération Paliss'art, créée en 2002 par la Ville de Liège, vise à réconcilier l'art et la ville en réintroduisant dans le paysage urbain la peinture murale, la photographie et les arts graphiques.

En 17 ans d’existence, dans le cadre de ce programme, plus de 65 fresques urbaines ont été réalisées sur des murs ou des supports divers (palissades de chantier, murs aveugles, pignons défraîchis, armoires électriques, …) à Liège. Quelque 30 œuvres arborent toujours leurs couleurs, les autres ont disparu, accompagnant par essence le processus d’évolution de la vie urbaine et la métamorphose de la ville.

La Ville réalisera une carte - papier et virtuelle - où seront indiquées la plupart des fresques visibles pour que les promeneurs puissent découvrir Liège comme une véritable exposition en plein air. Ces parcours de street art seront aussi intégrés dans les visites guidées proposées par l’Office du Tourisme.

Commentaires
09 Juillet 2020

Après le succès retentissant du monumental « Homme de la Meuse » qui veille sur la dérivation depuis l’automne 2019, Paliss’art a été heureuse d’inaugurer sa 75e fresque réalisée à Liège. L’appel à projet pour la réalisation de cette fresque rue Montagne Sainte-Walburge avait été lancé le 10 mai 2020.

Les propriétaires des immeubles concernés ont aimablement proposé à la Ville de Liège de mettre à sa disposition des surfaces fraîchement rénovées afin d’y réaliser une fresque urbaine.

Proposition doublement intéressante : d’une part, parce qu’elle se déploie sur trois plans offrant une perspective inédite, d’autre part, pour sa localisation et l’importance des surfaces. Les trois murs, d’une superficie totale de +/- 175 m², sont en effet situés dans cette artère à grand passage de la montée vers le CHR, ce qui assure une importante visibilité au projet.

L’appel lancé vers le monde artistique par l’asbl Spray Can Arts a remporté un vif écho puisque vingt-quatre dossiers ont été reçus. La jeune artiste liégeoise Océane Cornille, alias Whoups, a été sélectionnée.

Son intention a aujourd’hui pris corps et c’est une œuvre organique qui se déplace librement et avec fraicheur Montagne Sainte-Walburge. Cette intervention dynamique à l’esthétique épurée toute en couleurs constitue une véritable respiration urbaine. 

Avec la participation de l'Atelier Tashbaev.

La fresque a été terminée le 09 juillet 2020.