Focus sur une action prioritaire de Liège 2025 : quatres nouvelles passerelles pour connecter les rives

La passerelle « La Belle Liégeoise », qui enjambe la Meuse entre le quartier des Guillemins et le parc de la Boverie a été immédiatement un succès. Ce succès n’est pas que d’ordre esthétique : les Liégeois·es se sont véritablement approprié cette nouvelle infrastructure pour fréquenter en nombre le parc, pour pratiquer la marche, la course à pied ou la balade à vélo en boucle, pour abandonner leur voiture et rejoindre la gare à pied.

En un mot, cette nouvelle passerelle a recréé des liens forts entre la rive gauche et la rive droite de la Meuse et a permis de multiplier de nouveaux usages urbains.

Fort de cet exemple, la Ville mettra tout en œuvre pour créer de nouvelles liaisons cyclo-piétonnes afin de permettre de rompre les césures que constituent parfois les cours d’eau.Plusieurs infrastructures sont envisagées :

• Deux passerelles sur la darse de Coronmeuse (dans le cadre de l’aménagement de l’éco-quartier) afin de permettre aux habitants de St-Léonard d’une part et aux utilisateurs du tram d’autre part, d’avoir un accès direct au nouveau grand parc qui sera aménagé.

• Une passerelle à Chênée, de la place du Gravier vers le site réhabilité de LBP, afin de relier le centre de Chênée et le quartier des écoles à la future zone d’intermodalité (bus, train, RAVeL).

• Une passerelle reliant Outremeuse à Bressoux, depuis le bout du boulevard de la Constitution jusqu’au quai du Roi Albert, afin de participer au maillage inter-quartier, renforcer le lien depuis la rive droite de la dérivation vers le nouveau pôle du site de Bavière (pôle culturel-bibliothèque, hall des sports, logements, parc, etc.) et faciliter la réalisation d’un corridor vélo reliant Wandre au centre-ville.