Focus sur une action prioritaire de Liège 2025 : instaurer progressivement comme norme de référence la limite de 30km/h pour la vitesse de circulation

La vitesse excessive dans les quartiers est une des principales sources d’inquiétude et de stress des citoyen·ne·s.

Maquage au sol zone 30

À Liège, des mesures de type « quartier en zone 30 km/h » ont déjà été prises à Angleur, au Longdoz ou à Bressoux par exemple.

Il s’agit d’aller un pas plus loin et de se donner l’objectif, d’ici à 2025, d’instaurer le 30 km/h comme vitesse de circulation dans une majorité d’artères de la Cité.

Pour atteindre cet objectif, l’espace public devra être reconfiguré et les aménagements prendront systématiquement en compte la nécessité de réguler la vitesse de circulation par des dispositifs adéquats.

D’ailleurs, de Sclessin à Coronmeuse et Droixhe, la reconfiguration des quartiers traversés par le tram sera de nature à réduire considérablement la vitesse de circulation.

Alors que les zones 30 étaient considérées comme des « dérogations » au 50 km/h et concédées devant telle école, telle rue locale ou tel quartier, elles deviendront à terme la norme et c’est le 50 km/h qui deviendra l’exception.

Une signalisation adaptée verra le jour et une campagne de communication accompagnera la mise en oeuvre de cette mesure.

Une classification homogène à l’échelle de la Ville permet de mettre en cohérence les différents espaces et d’en assurer une bonne lisibilité, à l’inverse des situations où les zones 30 ne concernent que des tronçons isolés formant un patchwork peu lisible pour l’usager.

Dans ce type d’approches vertueuses, quelques exceptions devraient rester à 50 km/h (tronçons du réseau SPW), voire 70 ou 80 km/h (réseau autoroutier déjà plafonné à 80 km/h sur l’E25 en traversée de la Ville).

Au-delà de la sécurité routière, cette mesure générera également des impacts positifs en termes de lutte contre le réchauffement, de diminution du bruit et de confort en faveur des modes doux.

Objectif stratégique principal : Agir contre le réchauffement climatique et améliorer la qualité de l’air

Thème de l’action : Apaiser la ville pour améliorer la qualité de vie dans tous les quartiers

Objectifs opérationnels : Réduire le sentiment d’insécurité et permettre au citoyen de se réapproprier l’espace public

Image zone 30