123. Le terrain vague de la Sauvenière transformé en petit parc

Par Bérénice Lechat

Urbanisme et aménagement du territoire, Transition climatique, Propreté, Santé

Centre

107 5
  • Description
  • Commentaires
  • L'espace Trianon, immense terrain vague du boulevard de la Sauvenière, est un chancre urbain depuis plus de 40 ans. Des herbes hautes ont poussé parmi les immondices qui s'accumulent sur cet immense terrain qui a d'abord été un grand parking sauvage. Cet espace défigure le Boulevard de la Sauvenière. Le projet de la ville est d'y faire construire un hôtel, des parkings (la voiture est reine à Liège, ne l'oublions pas) et des surfaces commerciales. Or il suffit de se promener sur le boulevard pour s'apercevoir que les hôtels y sont déjà (trop) nombreux et qu'ils sont tous délabrés et désertés : pour exemple le pentahotel (façade en béton grisâtre de plusieurs dizaines de mètres au dessus d'un... géant parking !). Pour ce qui est des surfaces commerciales, on se rend aussi vite compte qu'elles sont quasi toutes inoccupées sur ce tronçon du boulevard; aucun commerce ne survit et personne ne veut rien y entreprendre. Ce qu'on peut comprendre car, il n'est pas agréable du tout de flâner le long d'une autoroute urbaine. Pourquoi donc ajouter des surfaces commerciales, alors que celles qui existent actuellement peinent à trouver acquéreur ? 

    Ma suggestion est donc de transformer ce terrain vague en petit parc bien tenu. On pourrait même y faire un arboretum en y plantant des espèces d'arbres variées (n'oublions pas que le mot "Avroy" vient du latin arbortum, les boulevards retrouveraient donc leur fonction initiale). En y plaçant quelques bancs, un plan d'eau, de jolies grilles en fer forgé, une roseraie et des parterres fleuris. Voilà comment, à moindre coût, sans dépenser les millions nécessaires à la construction d'un hôtel et d'un parking, on apporterait un espace vert supplémentaire qui apporterait un peu d'oxygène dans le quotidien des Liégeois.e.s.  Ce petit square, au lieu de laisser place à plus de béton, plus de voitures, plus de faillites commerciales, accueillerait des oiseaux et des promeneurs qui, sans doute, ne manqueront pas de regarder les vitrines commerciales délaissées aujourd'hui. Ce projet permettrait aussi de sécuriser et enfin de relier les deux tronçons de la rue basse Sauvenière qui sont séparés actuellement par le terrain vague. La rue basse Sauvenière est, à ce jour, dangereuse, car fréquentée par des toxicomanes qui se droguent en plein jour, face aux clients de l'hôtel 5 étoiles de la rue de la Montagne, cela donne une belle image de la ville aux touristes ! 

    https://www.sudinfo.be/id81936/article/2018-10-24/la-construction-de-lespace-trianon-liege-reporte-dune-annee-lendroit-est-un

Philippe Tossens a écrit :
16/06/2019 23:01

Avec les murs moyenâgeux, le lieu a du caractère. Il permettrait aussi de rejoindre la rue Basse Sauvenière.